Décline toute responsabilité en cas de procrastination

Obsessionnelle

Je me sens apaisée et parfois très insatisfaite en ce moment. Le propre des périodes de transition ? Les évènements extérieurs ont bouleversé mes routines et mes habitudes, m’éloignant du blog, me donnant envie de nouveauté … et de repli sur moi.

Si je m’intéressais à plus de séries ou lisait plus de livres différents, je suppose qu’il serait plus facile de tenir le blog et apporter des articles réguliers.

obsessionnelle

Pourtant je réécoute toute la bande son de la série crazy ex girlfriend que j’ai très envie de regarder pour la troisième fois, je suis prête à relire sur-le-champ Le Château de Cassandra ou Le roman du mariage. Est-ce que je tourne en boucle ?

Comme avec le fait de profiter de sa jeunesse en voyageant ou le fait de manger de la viande par goût, cette envie de nouveauté culturelle n’est sûrement qu’une pression que je me crée. Quelque chose qui ne vient pas de moi mais de l’envie de faire comme les autres. Une envie pas forcément bénéfique, donc.

Ça ne me parait pas si mal de revenir à des choses qui m’ont plu, les confronter à quelques années ou quelques mois supplémentaires, chercher si j’en retire autant de bonheur.Je trouve de l’apaisement à relire un livre, savoir ce qui m’attend dans l’histoire et en apprécier mieux le dérouler.

Est-ce que c’est une variante de la slow life que me détacher d’une pression qui risque de cannibaliser mes loisirs aussi ? Dans un article qui correspond à peu près à mon idée du Slow Read,

“If you want the deep experience of a book, if you want to internalise it, to mix an author’s ideas with your own and make it a more personal experience, you have to read it slowly,” says Ottawa-based John Miedema, author of Slow Reading (2009)

Ce qui approximativement, de mes blanches mains, se traduit comme :

Si vous voulez vivre l’expérience profonde d’un livre, si vous voulez l’internaliser, mélanger les idées de l’auteur avec les vôtres et en faire une expérience personnelle, alors vous devez le lire lentement.

Vous consommez la culture comment, vous ? En cherchant des nouveautés ou en tournant en boucle ?


RELATED POST

  1. Anej

    16 October

    ça fait un certain temps maintenant que j’ai laissé tombé toute cette pression; quand j’étais ado il était hors de question de relire deux fois le même livre, j’avais l’impression de perdre mon temps… Perdre son temps, quelle idée, quelle folie, la lecture est un loisir, je croyais? Bref ça ne m’empêche pas de lire souvent des nouveautés, par goût je pense, mais si j’ai envie de relire un vieux bouquin je ne m’en prive pas.

    • Adèle

      17 October

      Est-ce que tu sais pourquoi, qu’il y a eu un déclencheur à ce lâcher-prise ou tout s’est fait naturellement ?

Your email address will not be published. Required fields are marked *

INSTAGRAM
CLIC CLIC